Statistiques sur les mesures ANFR (Agence Nationale des Fréquences)

À force de lire des articles sur les ondes pulsées du réseau GSM, qui nous émettraient trop fort dans les cerveaux, provoquant des cancers et des maux de têtes (mais pas dans cet ordre), j’ai voulu voir par moi-même l’étendue des dégâts concernant ces antennes.

Il paraît que le consensus scientifique est qu’un seuil d’exposition inférieur à 0.6V/m est réputé non dangereux pour la santé, et certaines associations comme Robin des Toits militent pour atteindre un tel seuil partout sur le territoire. Le but est noble, mais le ton alarmiste et je n’aime pas le ton alarmiste, surtout que les médias relaient (héhé) bien souvent les cris Au Loup sans aucune analyse derrière.

N’étant jamais si bien servi que par moi-même, après avoir regardé sur le site de l’ANFR, Cartoradio, à combien de V/m j’étais exposé à la maison, et après avoir trouvé ces chiffres (entre 0.11 et 0.51 V/m selon la bande) très peu inquiétants, je me suis demandé si j’étais juste chanceux ou si la plupart des antennes relais arrosaient déjà relativement peu.

J’ai donc enregistré toutes les pages de mesures de l’ANFR de la numéro 1 à la numéro 16328, modulo celles qui n’existent pas, grâce à ce script ; notez bien qu’une pause de 2 secondes a été insérée entre chaque enregistrement, pour le cas improbable où j’aurai pu mettre leur serveur à genoux à moi tout seul.

Profitant du fait que chacune des pages est sur le même modèle, j’ai ensuite extrait les valeurs correspondant aux émetteurs GSM avec ce script vers ce fichier CSV, que j’ai ensuite importé dans une base MySQL (car je suis nul en tableur) afin de pouvoir manipuler toutes ces données. Pour ceux qui sont nuls en base de données, il est aussi possible de l’importer dans un tableur en utilisant le séparateur de champ « , ». Pour ceux qui ne font pas confiance au fichier CSV, mes scripts sont disponibles pour le refaire.

Voici quelques résultats. J’ai été surpris de voir le niveau moyen et médian augmenter au fil des années : j’aurais pensé que, la technologie évoluant, les émissions auraient nécessité moins de puissance. J’ai aussi été surpris de voir une médiane inférieure ou égale à 0.6V/s : suite au bourrage de crâne des médias, je supposais qu’on était assaillis d’ondes néfastes en permanence. Ceci dit, ce schéma sur la FAQ de l’ANFR a tendance à montrer qu’il faut, pour être irradié dans les règles de l’art, se mettre pile en face d’une antenne relais. En dessous, on ne risque pas grand chose.

Quant au wifi, à 0.3V/m à 40 centimètres de la borne, à mon avis, ce n’est pas vraiment la peine de flipper du hotspot de l’hôtel d’à côté. Robin des Toits mentionne aussi la dangerosité du Bluetooth (portée de 10 à 100 mètres) ou encore des tags RFID (portée de quelques centimètres dans la majorité des cas – on trouve par exemple un tag RFID dans les systèmes de déverrouillage de portes à ventouse) ; de mon côté, j’émets (huhu) quelques doutes là dessus. L’ANFR ne mesure même pas ce type d’émission.

Ceci dit, on fait dire ce qu’on veut aux statistiques, donc j’enjoins quiconque est intéressé de faire ses propres statistiques, à partir du fichier CSV, et de me prouver que mon cerveau est déjà fondu.

Quelques chiffres que j’ai trouvé intéressants :

Nombre total de mesures : 14829
Nombre de mesures avec signal <= 0.6 V/m : 9584 (64.63 % du total) (entre 0 et 0.6 V/m :9584 – 64.63 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 1 V/m : 11500 (77.55 % du total) (entre 0.6 et 1 V/m :1916 – 12.92 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 2 V/m : 13429 (90.56 % du total) (entre 1 et 2 V/m :1929 – 13.01 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 4 V/m : 14353 (96.79 % du total) (entre 2 et 4 V/m :924 – 6.23 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 10 V/m : 14780 (99.67 % du total) (entre 4 et 10 V/m :427 – 2.88 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 20 V/m : 14821 (99.95 % du total) (entre 10 et 20 V/m :41 – 0.28 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 30 V/m : 14827 (99.99 % du total) (entre 20 et 30 V/m :6 – 0.04 % du total)
Nombre de mesures avec signal <= 50 V/m : 14829 (100 % du total) (entre 30 et 50 V/m :2 – 0.01 % du total)

chart_power_5vphp

Nombre de mesures par puissance, de 0 à 5 V/m

chart_power_50vphp

Nombre de mesures par puissance, de 5 à 50 V/m

Les quatre mesures dont le signal est supérieur à 25 V/m sont : 8165, 8166 et 8181 (même endroit) et 13919. La distance de mesure est de 1, 3, 3 et 5 mètres pour chacune d’elles et la zone de mesure est interdite au public.

Moyennes :

Moyenne des 227 mesures en 2001 :0.67 V/m – médiane 0.3 V/m – distance moyenne* : 53.83 m
Moyenne des 741 mesures en 2002 :0.5 V/m – médiane 0.2 V/m – distance moyenne* : 66.68 m
Moyenne des 1632 mesures en 2003 :0.57 V/m – médiane 0.3 V/m – distance moyenne* : 80.79 m
Moyenne des 1737 mesures en 2004 :0.7 V/m – médiane 0.4 V/m – distance moyenne* : 63.71 m
Moyenne des 1941 mesures en 2005 :0.84 V/m – médiane 0.4 V/m – distance moyenne* : 72.4 m
Moyenne des 2634 mesures en 2006 :0.9 V/m – médiane 0.4 V/m – distance moyenne* : 72.29 m
Moyenne des 2380 mesures en 2007 :0.89 V/m – médiane 0.4 V/m – distance moyenne* : 62.7 m
Moyenne des 2525 mesures en 2008 :0.97 V/m – médiane 0.5 V/m – distance moyenne* : 66.5 m
Moyenne des 1007 mesures en 2009 :1.08 V/m – médiane 0.6 V/m – distance moyenne* : 81.23 m
Moyenne des 14829 mesures :0.83 V/m – médiane 0.4 V/m – distance moyenne* : 69.73 m

Moyenne et médiane des mesures, par an

Moyenne et médiane des mesures, par an

*: les distances sont faussées par la présence de données vides et de données floues dans les données ANFR (’50 m – 100 m’ compte pour 50, ‘<50 m’ compte 0, par exemple).

  •  
  •  
  •  
  •  

10
Leave a Reply

avatar
9 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Denis LouetACMichaël P.FredoColin Recent comment authors

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

  Subscribe  
Me notifier des
Michaël P.
Invité
Michaël P.

L’association Robin des Bois reproche aussi au système actuel le fait que les opérateurs soient prévenus à l’avance des mesures, ce qui leur permettraient de baisser la puissance des antennes au moment de la mesure, et de rétablir la puissance initiale ensuite.

Un moyen de vérifier serait d’avoir un appareil pour mesurer soit même les puissances.

Fredo
Invité
Fredo

En fait le principe de précaution nous dit tout de même que nous vivons depuis seulement 5-10 ans avec ces antennes, ou devant des écrans : comme nous sommes la première génération avec autant d’années passées devant un écran d’ordi et nos enfants les premiers à naître dans un rayonnement WiFi et GSM : nous ne saurons donc que dans 20 ou 50 ans ce que notre organisme aura réellement subi.

C’est un peu facile de dire que l’on ne craint rien (ou doive craindre le pire) en édudiant des souris – combien de critiques sur la transposition de recherches faites sur des animaux et un peu vites ramenées à l’être humain – aujourd’hui on ne peut que tenter de ralentir le développement à tout va et le vouloir intélligent et respectueux – de toutes façons on l’a vu, un développement rapide n’empêche pas les crises, ni le chômage et n’enrichit que sélectivement, ce n’est donc pas nécessaire à l’humanité de s’exposer à des conséquences à long terme. L’attitude réfléchie et l’observation, c’est pas trop la tasse de thé des médias, ceux ci ont fortement régressé, le but est de l’ouvrir en premier. Ton message vaut largement und étude de journaliste (et t’est pas payé comme eux, c’est injuste…), mais la critique essentielle, et c’est l’essence du débat, c’est qu’on ne sait pas s’il y a un seuil limite : un cancer est aléatoire, ce serait bien simple ci on avait une méthode de calcul d’un seuil précis pour le déclencher (= approche déterministe) – ce n’est malheureusement probablement pas le cas.

Fredo
Invité
Fredo

Yo Colino, ouaip, mais c’est un peu la faute au web et l’IT en fait, avec le choix qu’on a, on ne suit pas l’analyse d’une source ou d’un journaliste avec son sens critique (quitte à ne pas être d’accord). Et un tel débat nécessite plus qu’un communiqué (un bouquin sûrement) : donc pour être visible il faut l’ouvrir en premier, et crier le plus fort, sinon le journaliste (l’Agence de presse) n’existe pas. Donc merci pour l’eclaircissement, c’est utile, c’est sûr.

PS (WordPress) : tiens, c’est marrant quand je saute une ligne (un seul retour) l’aperçu sous un commentaire est buggé et la première partie apparait en gras… si je fais 2 retours c’est de nouveau bon…

Michaël P.
Invité
Michaël P.

Peu de temps après mon message sur cet article j’ai trouvé ce site: http://www.electromagnetique.com

Il y a de la doc, et vend des appareils de mesure. Je n’ai pas eu le temps de regarder plus le sérieux des articles.

AC
Invité
AC

Article intéressant. On polémique beaucoup sur les ondes, car on ne les voit pas et il est impossible actuellement de savoir réellement leurs effets.
Pour ma part, j’ai tendance à appliquer le principe de précaution et donc à considérer que, comme on ne sait pas réellement quel est leur impact, il vaut mieux y être exposé le moins possible.
J’aimerais savoir si des mesures ont déjà été faites concernant les boucles de détection magnétiques, qui permettent aux feux rouges de ne passer au vert que s’il y a une voiture (ou un vélo, si la boucle est bien réglée). En effet, je me place toujours dessus afin d’obtenir le feu vert, et donc j’y passe un certain temps, directement exposé. J’espère donc qu’elles sont sans danger, mais comment le savoir ?

Denis Louet
Invité
Denis Louet

Comme tous les glands adeptes de l’innocuité des oem, vous ne tenez pas compte des effets des FH, émetteurs-récepteurs de maillage des réseaux sans passer par le filaire ou le câble, probablement parce que vous ne les voyez pas a l’endroit ou ils frappent car il ont une portee de 5 a 100 Km. C’est pourtant assez ‘amusant’, vu que dans cartoradio, vous trouvez toujours un angle d’émission de ZERO degré …. Comment fait-on passer un signal sur un angle de zéro degré? L’anfr interrogée ment effrontément en prétendant que l’angle d’émission est tellement faible que les FH ne bavent jamais autour de leur cible. C’est évidemment faux (Amusez-vous a calculer quel devrait être l’angle de réglage pour simplement avoir une résultante de UN degré a 100 km) Voir le point 2 comme travaux pratiques. Le protocole de mesure de l’anfr qui consiste a mesurer les downlink pendant 5 minutes pour y appliquer un clef qui dépend de la localité n’est pas utilisable pour les FH car ceux-ci sont unidirectionnels et la charge réseau est aléatoire. 2) Certaines entrées sont fausses dans cartoradio et l’anfr se fout carrément de la gueule des citoyens. Exemple : la commune de Ducey avec un FH a 39,5 gHz en provenance de Juilley , censé viser le point (1-17′-25″ ouest, 48-37′-1″ nord) au milieu de l’église de Ducey. Les caractéristiques de ce FH sont les suivantes : azimut=87degres, ouverture faisceau = 0 degrés, le tilt=-1 degrés, altitude de départ=106,5 m, altitude d’arrivée=26 mètres. Un calcul simple que je ne detaillerais pas à un génie de votre acabi, et Google earth permettent de constater : que le faisceau passe à 146 mètres au sud de la cible théorique, et sachant que même un autodidacte de bas ‘niveau comme moi sait qu’il est impossible d’incurver un FH hors labo, ceci entraine que l’anfr ment car le FH doit faire au moins 4 degrés d’ouverture pour atteindre sa cible. Ceci entraine qu’il arrose de plus en surplomb sur environ 300 mètres autour de son point d’impact … 3) j’ai participé a l’étude guignolesque du pr choudat pour le compte de la grosse Bachelot comme cobaye. C’est tellement con qu’ils n’ont pas osé publier les résultats. Je vous conseille aussi de lire le rapport de l’anses sur le sujet si vous êtes intéressés par la science pre-galileenne qui consistait a interpréter uniquement la bible, avant la conquête de l’Espagne par les arabes et leurs savants rompus aux méthodologies scientifiques de la Grèce antique. 4) Ma famille et moi sommes arrives en 2009 a 108 mètres du pool d’antennes Bouygues de l’église en pleine santé. Aujourd’hui, ma fille de 6 ans fait une puberté précoce dont le seul diagnostic des hyper spécialistes Français est  » l’âge de la puberté diminue depuis 300 ans … Sisisi » et « je n’affirme ni n’infirme que ceci est du aux oem ». Mon épouse viens de subir une conisation pour un adenocarcinome on situ sans Hpv(cancer utérus) alors que ses frottis sont négatifs depuis 15… Read more »

news for few, stuff no-one cares about