“Attention !”

“Attention !”, maugrée l’homme d’âge mûr, réalisant soudainement ma présence et ma vitesse.

Cher monsieur, toi qui as les yeux dans le vague, regardant distraitement les affiches sur les vitres de la péniche promène-touristes, toi que j’ai vu cinquante mètres plus tôt et dont je surveille la trajectoire depuis, oui, sache que je fais attention, en particulier à toi, et que je ne dois pas être le seul, sinon tu te serais déjà fait renverser.

fast

“Hé !”, ronchonne la jeune femme lorsqu’arrivant à son niveau, je la gratifie d’un “VÉLO !” peu amène.

Chère madame, toi qui aurais sans doute vu la séparation entre le trottoir et la piste cyclable en site propre si tu n’avais pas le nez dans ton smartphone, toi qui aurais sans doute entendu mon gentil petit Ding! préventif il y a cinq secondes si tu n’avais pas les écouteurs vissés dans les oreilles, si tu ne comprends pas mon agacement, essaye d’aller tituber de la même manière sur une route, je te semblerai sans doute moins dangereux et méchant après.

“Ding, ding, ding, ding”, fait le petit enfant qui, à 9km/h, zigzague sur la piste du canal pendant que je poireaute derrière lui.

Petit bonhomme, amuse-toi bien ! Tu feras attention à ton environnement quand tu seras grand et que tu prendras conscience des dangers. Pour l’instant, tes parents s’en occupent à ta place, et moi, je discute avec ton papa très fier de toi en attendant de pouvoir te doubler sans te faire peur.

 

Premiers kilomètres avec mon Dahon S.U.V

J’ai fait mes premiers kilomètres avec le Dahon ce matin !

dahon
Le guidon au plus bas, ça ne me va pas. J’aimerais bien (pour une position un peu plus sportive), mais la longueur du “top tube” virtuel est un peu trop courte et ça appuie trop sur les poignets. Je l’ai remonté un peu et la position m’est très confortable, le vélo maniable et réactif, malgré la sacoche bien chargée.

La sacoche, parlons-en : le porte bagage est vraiment près des pédales. Avec la sacoche, obligation de pédaler comme Pépé, le creux de la plante du pied sur la pédale. Peut-être qu’il existe des sacoches plus adaptées à la forme et taille du pliant, pour pouvoir pédaler normalement, métatarse à la verticale de l’axe de la pédale.

Sinon, niveau matériel, ça freine très bien, par contre j’ai eu un peu de mal à régler le dérailleur. J’ai fait trois arrêts pour tendre ou détendre un peu le câble au niveau du réglage sur le dérailleur (il n’y en pas côté poignée), le résultat n’est pas trop mal, mais il faut soulager un peu la transmission au moment de passer les vitesses, sinon ça “crounche”.

Les pneus sont pourris, ils glissent. J’ai traversé une zone de 800m autour d’un chantier de promoteurs immobiliers où il y a du verglas d’été, la route est pourrie de mazout. Ça glissait un peu. Je ne suis pas tombé, ceci dit, contrairement à hier à vélo couché.

Le vélo donne l’impression d’avancer très bien, et Strava confirme à l’arrivée (ça fait bizarre de rouler sans compteur), 20 km/h de moyenne. Ce qui est très raisonnable quand on pédale les pieds en canard…

Par contre, autant j’aime bien passer pour un handicapé à vélo couché, ça m’achète la paix et le respect des automodébilistes, autant avec un pliant de 20″ j’ai l’impression qu’on est moins pris au sérieux. Sans aller jusqu’à dire qu’on m’a pris pour un clown, j’ai quand même noté beaucoup moins d’attention et beaucoup moins de patience lorsque je me suis fait dépasser, jusqu’à un malade en 4×4 qui m’a poussé avec son rétro. Quelle chance il a eu de pas avoir le feu rouge, celui là. J’ai essayé de le suivre pour le rattraper, mais le Dahon montre vite ses limites sur une grosse relance, c’est pas très rigide, voire… mou… donc j’ai laissé tomber.

Bref, j’en suis plutôt content !

Mon avis sur le Dahon S.U.V – Premières impressions

Je n’ai plus de voiture depuis quelques mois, et j’avais envie d’acheter un vélo simple et à très petit budget pour mes invité(e)s. La difficulté c’est de trouver un vélo qui aille avec les tailles variées des utilisateurs… Et j’avais aussi envie de pouvoir prendre le train ou un Blablacar et d’être indépendant et mobile à l’arrivée. J’ai donc porté mon choix sur un pliant.

Après quelques recherches, l’un des meilleurs rapport qualité-prix semblait être un Dahon d’entrée de gamme : Dahon fait d’excellents vélos pliants, et on peut avoir confiance dans leur système de pliage, ce qui est le plus important. Les périphériques (roues, freins, dérailleur, …) sont standard et peuvent toujours être changés pour mieux en cas de panne.

J’ai donc choisi un Dahon S.U.V (le seul SUV que j’achèterai jamais !). Je l’ai acheté chez BikeInn malgré le peu de retours utilisateurs que j’ai pu trouver sur Internet (uniquement ce post en anglais, positif mais très peu technique, c’est d’ailleurs pour ça que j’écris sur le sujet).

Voilà la bête, en bleu Midnight (je trouve les couleurs, bleu clair et foncé, très classe).

DSC_9920

À ce prix, on a beaucoup d’acier, et du tuyau de chauffage encore. Pesé, complet tel que reçu (avec catadioptres mais sans sonnette), le vélo fait 14kg. C’est loin d’être léger.

DSC_9922

Pédalier acier. On doit pouvoir assassiner quelqu’un d’un coup de manivelle, mais au moins ça a l’air solide. Il y a une bonne protection de pantalon.

DSC_9923

Moyeux acier, aussi. Axe de roues pleins. Les jantes sont des simple parois, mais elles sont joliment peintes en bleu ! Les pneus sont des Kenda Kwest. Je me demande si ça crève à tous les coins de rue… L’avenir me le dira.

DSC_9926

V-Brake sans nom, basiques mais qui ont l’air de faire le job.

DSC_9938

Les poignées sont en composite, basiques, avec un rattrapage de jeu et une vis de pré-contrainte.

Côté transmission, il y a six vitesses, contrôlées par une manette Shimano Revoshift :

DSC_9939

Le dérailleur est un Shimano Tourney :

DSC_9921

Bref, du basique à priori fiable du moment qu’on sait régler un dérailleur de temps en temps.

Pour le pliage, c’est assez simple et je pense que ça prend une petite minute une fois habitué.

Tout d’abord, on place les pédales comme ça et on les plie.

DSC_9927

Ensuite, on baisse la selle au max et on la tourne d’un huitième de tour vers la gauche.

DSC_9928

On sort le guidon assez loin pour éviter qu’il n’entre en conflit avec la béquille et la pédale.

DSC_9930

On le déverrouille et on le replie côté gauche du vélo.

DSC_9929

Puis on déverrouille la charnière du cadre :

DSC_9931

Chaque charnière a un petit loquet de sécurité (différent pour chacune d’elle, bizarre mais pourquoi pas).

Et enfin on replie le cadre et ça donne :

DSC_9934

Ici, on peut voir pourquoi il faut sortir fort le guidon :

DSC_9933

Le vélo n’était pas fourni avec des éclairages, j’ai mis des chinoiseries à LED qui trainaient par là. Je n’ai pas mis le feu arrière sur la tige de selle, car cela aurait empêché de la descendre jusqu’au bout. À la place, j’ai bricolé un petit truc avec le support du catadioptre et une équerre.

DSC_9935

Ça donne ça.

DSC_9937

Mon impression initiale est que ce vélo est un vélo sans prétention mais homogène et, comme espéré, le cadre et la partie pliage sont soignées. Les finitions sont plus que correctes aussi (jusqu’aux trois câbles qui sont attachés ensemble pour faire plus propre), le vélo est totalement équipé (il y a des garde boues, porte bagage, une béquille, et même un tendeur). La transmission et les freins sont entrée de gamme, mais ça peut toujours se changer petit à petit (et pour moi, ça fait même partie du plaisir…). J’ai l’impression d’avoir quelque chose qui vaut largement les 240€ que je l’ai payé.

La suite au prochain épisode : je l’étrenne vendredi !

HP Laserjet P3005: fuser disassembly and gear kit replacement

Here’s how to disassemble the fuser on an HP LaserJet P3005 printer, and replace the gear kit (which is a part that fails often, reference CB414-67923). First remove the sliding plastic part at the back of the printer, then remove these two screws :

1

Then remove the big plastic panel, bottom first so it disengages at the top.

Lift these two little tabs so you pull the part they’re attached on towards you, and remove it:

2

Remove the screw holding the next panel in place (then remove it by putting the cable at the left away, and be careful not to break the clip at the right). I don’t think this is necessary, in reality. I did it because I didn’t know where I was going.

3

Then unplug the fuser cables (the cover on the power panel comes off with no screws) :

4

5

And unscrew the four screws :

6

You can then pull the fuser away and reach the gears. From left to right, the first one has a plastic tab keeping it in place, which you can pull with a little screwdriver. The second one is free when you remove the first. The third one is freed by the fourth, which is held in place by a weird little plastic piece. The sizes of the pieces are rather close but not identical, watch out for that. More details on this part of the procedure.

7

Laposte.net blackliste complètement OVH

Dans le cadre, certainement, de sa la lutte contre le spam, le fournisseur d’email laposte.net vient de blacklister l’intégralité des réseaux d’OVH, un des plus grands hébergeurs français. Le message d’erreur reçu, dès la connexion, est : “host smtpz4.laposte.net[194.117.213.1] refused to talk to me: 554 lpn-prd-vrin015 ESMTP not accepting connections“. Ils ne répondent pas, bien sûr, sur leur adresse postmaster@laposte.net.

Évidemment, cela pose un problème à nos clients qui aiment bien recevoir leurs mails de réinitialisation de mot de passe, de confirmation de commande ou encore de confirmation d’expédition avec leur numéro de suivi…

La seule solution que j’ai trouvé pour arrêter l’hémorragie : location d’une dedibox et paramétrage, sur notre MX primaire, en tant que relai pour le domaine laposte.net.

Sur le serveur principal (chez OVH), dans /etc/postfix/main.cf:

transport_maps = hash:/etc/postfix/transport

dans /etc/postfix/transport:

laposte.net smtp:stats.i-run.fr

Puis exécuter :

postmap  /etc/postfix/transport
/etc/init.d/postfix reload

Sur le relais (chez Online), dans /etc/postfix/main.cf:

relay_domains = $mydestination laposte.net

Puis exécuter :

/etc/init.d/postfix reload

Ne pas oublier de mettre à jour, le cas échéant, les enregistrements SPF, DMARC etc.

Boulets.

Update: non mais sérieux…

tweet-la-poste

news for few, stuff no-one cares about