La transition énergétique c’est magique

Je découvre ce midi dans mon fil d’actualités que le ministère de l’Écologie a lancé un site pour communiquer autour de la transition énergétique, votreenergiepourlafrance.fr.

Il y a une présentation plus en profondeur du projet de loi ; On pourra y découvrir du bon et du moins bon.

Du côté du bon, on y lit que la « transition énergétique vise à préparer l’après-pétrole », et je crois que c’est la première fois que je lis cela en termes aussi clairs dans une communication gouvernementale, ou encore que cette transition offre aussi une chance économique qui devrait créer de l’emploi.

On y trouve plein de mesures de bon sens pour améliorer l’isolation thermique des bâtiments, tant publics que privés, avec des facilitateurs économiques (prêts à taux zéro, chèque énergie, allègements fiscaux, tiers financeurs) et de nouvelles règles (urbanisme, copropriété).

Par contre, dans le domaine du transport, il suffira d’ « inciter à l’utilisatisation de modes de déplacements alternatifs pour les déplacements de courte distance » pour que par magie, les gens décident qu’ils vont arrêter de faire en voiture « 1 déplacement de moins de 3 km sur 2, et 1 sur  4 de moins d’1 km ». (En plus ils se sont trompés dans leur PDF, ils ont inversé et ça veut plus rien dire).

Pour les inciter à moins prendre leur voiture, 9 actions concrètes, nous promet-on ! Dont :

1) Bonus pour l’achat d’une voiture électrique

2) Points de recharge pour voitures électriques sur tout le territoire

3) Nouveaux espaces de stationnement avec bornes de recharge

4) Les maires pourront autoriser les voitures électriques à rouler sur les voies de bus

Ah ben grave les gens ils vont penser à faire autrement que prendre leur voiture !

Les cinq autres actions concernent le rail, la recherche sur les véhicules du futur, le covoiturage et l’auto-partage, et « La grande distribution devra réduire ses émissions de gaz à effet de serre liées au transport et à la logistique, de 10 % d’ici à 2020, et de 20 % d’ici à 2025. » (en serrant les fesses ?)

Alors évidemment, une fois que « tous les Français auront l’accès à un véhicule électrique », personne n’a l’air de s’être posé la question de comment on va les recharger.

En France, en 2006, le total de carburant routier consommé équivaut à 503 TWh. Sur le site dont est issu ce chiffre, suivent les calculs de rendement de la production, transport et stockage de l’électricité nécessaire à des véhicules électriques remplaçant tout ce mazout, et on arrive à une production d’électricité augmentée de 417 TWh.

Sachant qu’en France en 2012, on a produit 561,2 TWh d’électricité dont 425 avec du nucléaire et 82 avec du renouvellable.

Ça va être dur.

Comme sur le site ils me demandent mon avis, je me suis fait un plaisir de le leur donner et j’espère bien que je ne serais pas le seul.

Comme vous l’attendiez tous, voilà mon avis pour Mme Royal et ses amis du ministère des ronds dans l’eau qui fait de l’écologie :

À lire ce projet de loi, j’ai l’impression d’une gigantesque part prévue pour la voiture électrique. Sans doute pour justifier le nucléaire ? Les voitures électriques ne font que déporter la pollution (et ne règlent absolument pas les problèmes d’encombrement). Soyez plus ambitieux sur les modes de transports actifs (marche à pied, vélo), les transports en commun et l’intermodalité. Prenez exemple sur nos voisins Hollandais, Allemands, Danois.

Lisez attentivement le rapport de l’ADEME : http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=90511&p1=00&p2=12&ref=17597

Les transports propres passeront nécessairement par une réduction de l’énergie dépensée pour transporter les personnes. Une voiture électrique utilise encore plus de 90% de son énergie pour déplacer son propre poids… C’est du gâchis.

On ne pourra pas faire une transition vers des énergies renouvelables si l’on essaye de déplacer les plus de 500TWh fournis par les carburants pour le transport routier par leur équivalent électrique.

Soyez ambitieux, arrêtez de repousser, de tremper un orteil, de faire dans la demi-mesure qui donne bonne conscience. Nos enfants en ont besoin.

On peut le retrouver sur leur site.

  •  
  •  
  •  
  •