L a   v i e   d ' u n
é t u d i a n t   à
T o u l o u s e



·1ère année
  ·l'étudiant
  ·habitudes
    ·les corvées
    ·les études
  ·temps libre
    ·le week-end
    ·le soir
  ·famille

·2ème année
  ·entre 1 et 2
  ·ambiance 2° année
  ·différences
    ·scolaires
    ·personnelles
  ·plus tard
  ·avril enfin

·En CDI
  ·responsable
  ·travail
  ·startup
  ·coupure
  ·changement
  ·plus de changement

·Retour à Toulouse
  ·nouveau boulot
  ·explosion
  ·télétravail
  ·paris-toulouse
  ·fin 2001
  ·voyage

·Adulte
  ·Better and better
  ·2005-2009
  ·2009-2014

·Livre d'or


Email
Un étudiant à Toulouse :

>Encore du changement





Au boulot, enfin les travaux ont été suffisament finis pour que les autres nous rejoignent.
Les deux ou trois premiers jours se sont rapprochés du camping : pannes de réseau, pannes de courant, pas de café, etc. Mais ça c'est vite arrangé.

Depuis que nFactory est rue Mélingue, la façon de bosser des gens a changé : on voit plus les autres, et on fait plus de trucs ensemble. Par exemple maintenant on mange beaucoup plus souvent assis, dans un vrai resto, qu'avant où l'on se limitait à un aller-retour vers une boulangerie quelconque. Des soirées improductives sont organisées souvent, presque chaque semaine, on est parti en week-end à la campagne à sept, ...

Ça a un peu l'air "culture d'entreprise à la sauce nouvelle économie", mais en fait c'est plutôt chouette de pouvoir connaître les gens avec qui l'on bosse par un autre aspect.

Inconvénient de tout ça. Plus le temps passe et moins je me presse pour rentrer chez moi. Qu'il y ait un truc de prévu ou non, vu que je n'ai aucune raison spéciale de rentrer chez moi, si ce n'est pour manger ou dormir, perspectives pas trop marrantes, ben je reste plus longtemps. En plus le boulot est plus facile le soir. C'est bizarre, mais effectivement j'ai moins de mal à bosser le soir / la nuit, et je ne suis pas le seul dans ce cas là. La vie est mal faite.
Mais dès lors que je pars à une certaine heure, les trains se raréfient et je finis par arriver à la maison très tard. Le pire possible étant de prendre le dernier train, départ 00:35, arrivée 01:15. Eh oui, car, puisqu'ils se raréfient, ils se diversifient le soir, et desservent toutes les petites gares. Donc ça prend plus de temps.

Tout ça ne contribue pas à empêcher la fatigue, au contraire, ça en ajoute pour rien.
Je commence donc à vouloir déménager. Je dois me casser de Saint-Cyr, et c'est ma prochaine mission que je commence maintenant.
 
Suite...