L a   v i e   d ' u n
é t u d i a n t   à
T o u l o u s e



·1ère année
  ·l'étudiant
  ·habitudes
    ·les corvées
    ·les études
  ·temps libre
    ·le week-end
    ·le soir
  ·famille

·2ème année
  ·entre 1 et 2
  ·ambiance 2° année
  ·différences
    ·scolaires
    ·personnelles
  ·plus tard
  ·avril enfin

·En CDI
  ·responsable
  ·travail
  ·startup
  ·coupure
  ·changement
  ·plus de changement

·Retour à Toulouse
  ·nouveau boulot
  ·explosion
  ·télétravail
  ·paris-toulouse
  ·fin 2001
  ·voyage

·Adulte
  ·Better and better
  ·2005-2009
  ·2009-2014

·Livre d'or


Email
Un étudiant à Toulouse :

>Coupure





Pendant tout ce temps, que se passait-il donc en dehors du boulot ? Rien. Ou presque.
Je rentrais le soir chez moi, pour manger avec Amélie, et jamais, ou presque, il ne se passait quelque chose de spécial. En même temps, il fallait parfois insister pour pouvoir utiliser l'ordinateur en tant qu'ordinateur, et non en tant que télé. Le week-end, j'allais très rarement voir mes parents, étant donné qu'Amélie n'avait pas envie de venir, et qu'elle n'avait pas non plus envie que je parte sans elle. On faisait donc plus ou moins rien, à part un billard de temps à autre.

On a donc fini par se séparer. C'est la vie, et dans ce cas-là, je crois qu'il était vraiment temps, sinon une séparation douce aurait été impossible et on aurait fini par se détester.
Depuis, ça redevient la zone chez moi, je rentre chez mes parents quand j'en ai envie, je me couche tard, je rentre chez moi quand je le sens.
Au moins je fais des choses, intéressantes ou non, mais toujours bien agréables : cinés, DVDs, pots, ...

Je ne vois presque plus Amélie, et lorsqu'on se voit je ne regrette pas cette séparation : on a vraiment peu de choses à se dire.
 
Suite...