Mon petit BB-8 fait maison

[View this page in english: My own homemade BB-8]

Après avoir vu le dernier Star Wars, comme de nombreux geeks, j’ai été épaté par le petit droïde BB-8, et comme de nombreux geeks, j’ai eu très envie d’essayer d’en faire un.

J’ai commencé par dégoter une sphère en plastique de 300mm, et une de 180mm (qui ressemblait plus, d’après mon pied à coulisse, à une sphère de 160mm quand je l’ai reçu…) ; une paire de moteurs. Puis j’ai sorti la boîte à électronique du placard, avec en projet : me lancer et résoudre les problèmes comme ils viennent, plutôt que de  commencer par planifier plein de trucs et de perdre courage au milieu.

DSC_0526

Le début était plutôt facile : enlever les parties inutiles des boules, puis les poncer pour que la peinture tienne (et qu’elles soient bien lisses).

DSC_0534

Ensuite quelques petits calculs pour savoir où placer le châssis le plus bas possible, une petite découpe de contre-plaqué, et j’ai commencé par fixer les moteurs.

DSC_0541

J’ai ensuite ajouté la batterie, le plus bas possible pour essayer de stabiliser le tout le mieux possible :

DSC_0544

Spoiler alert : Cette batterie USB, bien que capable de sortir 2.4A en 5V, n’a pas la pêche nécessaire pour faire bouger quoi que ce soit. Elle s’est vue remplacée par une batterie LiPo 2S que j’utilisais pour mes voitures radiocommandées.

DSC_0550

Puis j’ai commencé la partie facile (pour moi) : un peu de programmation Arduino. J’ai utilisé un récepteur 2.4GHz standard, et ajouté un gyroscope électronique 3 axes, imaginant pouvoir l’utiliser pour compenser un peu le tangage. Enfin, j’ai utilisé un shield moteurs Adafruit pour les moteurs.

DSC_0558

Le résultat.. Spoiler alert : le gyro ne sert à rien, car les moteurs à courant continu et réducteurs sont bien trop imprécis pour compenser quoi que ce soit. Même s’ils l’étaient, ils pourraient compenser le tangage (d’avant en arrière) mais pas le roulis (latéral).

Enfin si, le gyro sert à couper les moteurs et faire marche arrière quand on va droit dans un mur (sinon, le châssis commence à grimper dans la boule et la tête finit par tomber en arrière.)

DSC_0563

Après l’upgrade de batterie, le premier test était plutôt encourageant :

Et voilà les difficultés qui commencent, avec l’ajout du mât :

DSC_0562

Et de la tête, dotée d’aimants pour la maintenir en place (avec ceux du mât en dessous), et des billes multi-directionnelles pour rouler librement sur le corps.

12552541_10205407629492323_2296425100086899696_n

Spoiler alert :les toutes petites billes multidirectionnelles sont bourrées de frottements et roulent très mal. D’autre part, trop d’approximation dans le placement des aimants les faisaient frotter contre le corps, occasionnant de disgracieux grincements (et de disgracieuses chutes de tête).

Mais bon, c’était prometteur. Donc je me suis lancé dans la peinture.

DSC_0565

DSC_0569

DSC_0570

DSC_0571

Après plusieurs heures de masquage, peinture, démasquage, jurons, remasquage, repeinture, etc, je suis arrivé à un résultat imparfait mais pas trop honteux.

DSC_0573

J’ai donc continué avec la tête… (Ici, les « yeux »)

DSC_0574

DSC_0576

Mais à mon grand désespoir, le simple poids des deux yeux (pourtant fabriqués en véritables boules de Noël) entrainait inexorablement la tête vers le sol. J’ai fini par me décider qu’elle était irrécupérable, et je l’ai toute refaite, cette fois ci avec une boule en polystyrène (de la bonne taille cette fois !), et pendant que j’y étais, j’ai refait tout le mécanisme avec de meilleurs aimants, de meilleures billes multidirectionnelles (trois fois plus grosses et sur roulements), et surtout, de meilleures mesures.

DSC_0578

DSC_0589

Et le résultat rend plutôt bien, si vous voulez mon avis !

DSC_0593

Ça roule aussi beaucoup mieux, même s’il y a encore quelques vibrations parasites et qu’il puisse semble que BB-8 a bu un coup ou deux de trop :

Ça m’a pris trois semaines d’arriver à ce point de la construction. Je n’en avais pas encore tout à fait marre, donc j’ai amélioré deux-trois trucs. Principalement, je n’avais pas envie de devoir ouvrir BB-8 à chaque fois que je voulais l’allumer. J’ai donc bricolé un interrupteur magnétique (avec un aimant et un trombone. N’essayez pas avec un vieux capteur de compteur de vélo, ça ne supporte pas l’ampérage, et ça s’auto-soude au premier essai. Ne me demandez pas comment je le sais.)

Évidemment, pour repérer l’interrupteur magnétique de l’extérieur et en approcher les aimants, ce n’est pas évident, mais bon, ça marche quand même car je connais à peu près la hauteur du châssis et je l’ai positionné à peu près à l’ « avant » (qui se repère par l’oeil de BB-8).

DSC_0591

J’ai aussi ajouté une paire de relais, qui sont utilisés pour que l’Arduino puisse s’auto-éteindre au bout de deux minutes sans signal de la télécommande. Cela me permet de ne pas avoir à l’ouvrir pour l’éteindre non plus.

DSC_0590

Et enfin, j’ai collé un mini testeur de batterie LiPo, pour qu’il puisse bipper quand la batterie commence à se vider dangereusement (je dis dangereusement, parce que les LiPo c’est susceptible, ça peut prendre feu si on les regarde de travers).

Voilà, je considère mon petit BB-8 terminé, même s’il est loin d’être parfait ! Je crois que ce n’était pas le plus simple des robots pour un premier, mais bon, je me suis bien amusé à le construire. Peut-être que la prochaine fois je ferai un R2D2, qui, bien que plus demandeur au niveau carrosserie, sera « les doigts dans le nez » niveau mécanique.

Après la construction, je suis allé voir sur Youtube des vidéos d’autres constructeurs de BB-8, et c’est plutôt amusant de voir combien de solutions il y a pour faire rouler une boule sur elle-même. Il y en a de très simples avec une voiture télécommandée dans la boule, d’autres roulent par transmission direct et tournent via une roue inertielle ; d’autres encore sont des robots holonomes équipés de roues multi-directionnelles (très amusant à voir rouler), certains utilisent une transmission indirecte comme le mien, mais une roue inertielle pour tourner (Ce type est bon, mais il a aussi accès à pléthore de matériel, et j’aime à croire que je pourrais faire bien mieux si j’avais des imprimantes 3D, des usineuses CNC, tout le tintouin ET QU’ON ME PAYAIT POUR ÇA), et enfin le modèle de cet ado de 17 ans fonctionne exactement comme le mien, mais bordel ce môme est doué.

  • 40
  •  
  •  
  •  
  •  

2
Leave a Reply

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Colinpierre1911 Recent comment authors

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

  Subscribe  
Me notifier des
pierre1911
Invité

j’adore, même si c’est totalement superfétatoire :)

news for few, stuff no-one cares about